Foire aux questions

Une personne épileptique peut-elle avaler sa langue durant une crise ?

Non, il est physiquement impossible d’avaler sa langue.

Doit-on mettre quelque chose entre les mâchoires d’une personne épileptique qui a une crise ?

Surtout pas ! Il suffit de tourner la personne doucement sur le côté et de mettre un coussin ou un vêtement replié sous sa tête afin de l’empêcher de se blesser.

Doit-on maîtriser une personne épileptique en crise pour l’empêcher de bouger ?

Il ne faut jamais tenter de maîtriser la personne ! La crise suit son cours et on ne peut l’arrêter. On peut simplement éloigner les objets autour de la personne afin qu’elle ne se heurte pas à ceux-ci.

L’épilepsie est-elle contagieuse ?

Non, il est absolument impossible d’avoir l’épilepsie par contagion.

L’épilepsie ne survient-elle que chez les enfants ?

L’épilepsie frappe les plus de 65 ans presqu’aussi souvent que les enfants de moins de 10 ans.

Les personnes épileptiques sont-elles handicapées et ne peuvent travailler ?

Les personne épileptiques ont les mêmes capacités intellectuelles que la moyenne des gens. La plupart poursuivent des carrières aussi exigentes que vous et moi, avec succès.

Les personnes épileptiques peuvent-elles occuper des postes comportant des responsabilités et qui génèrent du stress ?

Il y a des personnes épileptiques à tous les niveaux hiérarchiques, dans les affaires, aux gouvernement, les arts et les professons libérales.

Avec les médicaments qui existent aujourd’hui, l’épilepsie est-elle un problème pratiquement résolu ?

Bien que l’épilepsie peut être traitée avec succès, dans un grand nombre de cas, le traitement n’est pas toujours efficace et il existe un besoin pressant de pousser la recherche.

L’épilepsie est-elle un trouble rare qui ne touche pas beaucoup de gens ?

Il y a environ 45 000 personnes épileptiques au Québec (0,06% de la population), soit davantage que le nombre de personnes ayant la dystrophie musculaire. la sclérose en plaque et la fibrose kystique réunies.

L’épilepsie est-elle une maladie mortelle ?

Ce n’est pas une maladie mortelle en soi, mais il peut arriver de manière exceptionnelle que certains patients en meurent, par exemple, suite à des crises prolongées.